Ivy Pack

Ivy Pack

Avoir pour thériotype un animal qu'on ne connaît pas ?

Bonjour à ceux qui tomberont (sûrement pas hasard) sur cet article.

 

Dans un de mes anciens posts, « Pourquoi le loup rouge ? », j'ai mentionné le fait que j'ai trouvé mon thériotype grâce aux suggestions d'autres thérians, et que je connaissais pas l'existence du loup rouge auparavant.

Étant inscrite sur un forum depuis peu qui me pousse énormément à réfléchir à la condition de thérian (et non uniquement la mienne, mais plutôt sous une approche qui se veut plus générale), j'ai voulu traduire certains de mes articles pour apporter ma pierre à l'édifice. Je suis donc tombée sur celui que j'ai cité précédemment, et je me suis naturellement demandée : « pourquoi certains d'entre nous ont découvert l'existence de leur thériotype après avoir ouvert les yeux sur leur thérianthropie ? ».

Je me répète, je vois ma thérianthropie de façon psychologique - cependant, j'ai rencontré des thérians spirituels qui m'ont enlevé beaucoup de préjugés sur leur vision des choses, et certains d'entre eux m'ont raconté des choses bluffantes (notamment un thérian qui avait des souvenirs d'une méthode que son thériotype (un animal marin) utilise pour communiquer, et qui n'a été découverte par les scientifiques que quelques années après que ce thérian ait expérimenté ces souvenirs). Remarquez que dans mon exemple, il y a encore une fois la notion de "savoir avant de découvrir".

Il est vrai, je me demande si au final la thérianthropie n'inclut pas presque systématiquement une forme de spiritualité, même pour moi qui n'ai pourtant aucune connaissance dans ce domaine. Parce que, même si je suis entourée de chiens depuis toute petite, et connaissais évidemment l'existence de loups, de renards et autres, aucune de ces espèces ne me correspondait. Qu'est-ce qui peut expliquer que je me suis réellement reconnue dans une espèce que je n'avais jamais vue auparavant ? Parce que s'il y a bien une vérité fondamentale dans la thérianthropie, c'est qu'on ne choisit pas notre thériotype. Si j'avais choisi mon thériotype, dans ce cas le cheval en aurait sûrement été un pour moi, considérant le fait que je veux passer ma vie professionnelle avec cet animal incroyable - mais ce n'est pas comme ça que ça marche.

Et je n'ai actuellement aucune explication psychologique au fait que mon thériotype est apparu comme une fleur dans ma vie, alors que pendant un an je ne trouvais pas chaussure à mon pied dans les autres espèces canines. Si j'étais axée sur la vision spirituelle de la chose, j'aurais sûrement pu dire "j'ai peut-être été une louve rouge dans une vie antérieure", mais ce n'est pas si simple. Je ne suis même pas sûre de croire aux vies antérieures, ne m'étant jamais réellement penché sur le sujet, alors baser mon expérience actuelle sur quelque chose de "potentiellement" passé... Ce serait trop facile à mon goût.

 

J'en suis à un stade de ma vie où j'ai accepté mon côté humain et mon côté animal en tant qu'un tout. Les deux m'apportent des expériences et ressentis variés et chacun a une forte valeur pour moi. Je pense avoir découvert la grande majorité, si ce n'est la quasi-totalité de mon identité, et pourtant cette question reste au-dessus de ma tête sans vraiment trouver de réponse. Je ne suis pas du genre à en faire tout un plat, et si la réponse ne vient pas, dans ce cas tant pis. Mais il est vrai que ça me rend curieuse, et je me demande s'il reste quelque chose à découvrir pour moi.



03/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres