Ivy Pack

Ivy Pack

« Dodo louvette », ou comment je shifte le plus souvent

Bonjour à tous, ça fait un moment que je n'ai pas posté d'article ici. :)

 

Tout d'abord, concernant le titre, il faut savoir que ce sont mes amis thérians qui m'appellent parfois "louvette". xD Maintenant, je peux réellement commencer l'article en lui-même !

 

Je me souviens de la fois où j'avais fait un récapitulatif sur les différents types de shifts recensés par les thérians du monde entier, parce qu'une thériane m'avait hérissé le poil en décrivant les siens comme des expériences purement violentes voire sanguinaires. A ce moment-là, je n'avais fait qu'énoncer les définitions de chaque shift il me semble, sans vraiment parler de mon vécu. Et comme ce matin (21/07/2017), j'ai shifté pendant un très court instant, je me suis dit que ça pourrait être sympa de partager ça avec vous, pour mieux comprendre ce qui se passe dans ma petite tête à ce moment-là. ^^

 

Tout d'abord, je ne shifte jamais "complètement", je garde toujours une part d'humanité (cette part s'exprime de manière générale par mes pensées, qui continuent de formuler des mots). Ensuite, quand mon animalité devient plus importante, elle est en règle générale quasi-invisible d'un point de vue extérieur, puisque je suis assez discrète pour me permettre de le faire parfois en public. 8D Cependant, il y a des différences majeures entre mes shifts en public, et ceux que je vis tranquillement dans ma chambre, dans mon "petit coin à moi".

A l'extérieur, il s'agit purement de la façon dont je me vois, qui peut être accompagnée d'une utilisation plus rare des mots, préférant m'exprimer par des mimiques faciales ou à l'aide de mes mains (comme par exemple, si quelqu'un s'excuse pour quelque chose qui ne me dérange pas, je vais secouer légèrement la main pour signifier "T'inquiètes pas, c'est pas grave", en accompagnant ce geste d'un petit sourire pour ne pas paraître trop froide), sauf si je suis sollicitée pour une réponse complexe, parce que je garde à l'esprit qu'il est important de rester au moins en 50/50 pour pouvoir réagir efficacement si on interagit avec moi.

Dans un moment comme ça alors, que se passe-t-il à l'intérieur ? Concrètement, j'oublie presque totalement mon corps humain et me vois spontanément comme une louve rouge, et chaque mimique/geste que je fais à l'extérieur se traduit par un équivalent lupin à l'intérieur (donc je me vois bouger les oreilles, jouer avec mon regard, détourner la tête, etc...). Je me concentre le plus souvent sur l'avant de mon corps, je perçois rarement l'utilisation de ma queue. Il s'agit en fait d'une projection de mon comportement extérieur, mais je sens que cette louve rouge que je vois, c'est bien moi et non une simple image pour m'amuser à imaginer ce qu'un loup ferait si je fais telle ou telle chose. En fait, dans ces moments-là, je me sens plus "moi" et authentique à l'intérieur, l'extérieur n'étant qu'une transformation de mes ressentis pour être plus fonctionnelle et réactive, ne tenant pas à rendre mes interlocuteurs confus.

Maintenant, quelle est la différence quand je suis seule, complètement tranquille, sans besoin d'interagir avec quelqu'un ? Et bien le plus souvent, je... me prélasse. :P Et oui, quand je shifte, je suis bien plus calme que si mon humanité dominait ! Parce que justement, je n'ai pas à blablater, je n'ai pas à faire de bruit ou courir dans tous les sens, il n'y a rien qui me perturbe, et le plus souvent, je suis sur mon lit quand ça arrive, alors je m'étale de tout mon long. xD En revanche, dans ce cas-là, j'arrive à percevoir l'entièreté de mon corps animal, arrivant même à sentir un pelage parfois. Je me sens totalement animale et relaxée, la seule part humaine qui persiste, ce sont mes mots dans ma tête. Et dans ces moments-là, qu'est-ce que je suis bien. ^^ Ces shifts me permettent d'oublier les reponsabilités quand celles-ci sont trop importantes, ou peuvent également évacuer le stress, les tensions, et je ne préoccupe plus que de mes ressentis, me visualisant spontanément et me détendant sans me prendre la tête. J'apprécie particulièrement ces moments, car ça me rassure et j'aime ressentir cette boule de chaleur qui correspond à mon animalité, surtout lorsque celle-ci est aussi calme, sans avoir besoin de réagir de façon extrême à une sollicitation incomprise. (Oui parce qu'il m'arrive parfois de montrer les crocs, même si là aussi, ces crocs ne sont visibles et ressentis que dans ma tête, parce que vous comprenez bien que je ne vais pas aller bien loin si je m'amuse à gronder voire grogner si quelque chose/quelqu'un m'agace terriblement... x))

 

En général, ces shifts sont très courts, mais leur effet apaisant dure même une fois que mon humanité reprend le dessus, alors c'est tout bénéf' pour moi ! :)



21/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres