Ivy Pack

Ivy Pack

La découverte de la ville

J'ai grandi dans la campagne.

En tant que thériane, la nature a un impact particulier sur moi, et je ne me suis jamais vue vivre autrement qu'entourée d'une forêt ou quelque chose du style. Pour moi, c'était juste inconcevable de m'éloigner de ce qui m'apaisait et rééquilibrait mon animalité et mon humanité.

 

Et puis, j'ai commencé les études supérieures. J'ai emménagé dans mon appartement actuel, juste à côté de la fac, en plein centre-ville.

Mon appartement est très bien isolé donc je n'entends pas du tout les bruits de la rue. A cause de ça, je ne l'avais pas immédiatement remarqué, mais je me suis très bien habituée à ce nouveau cadre de vie. Je crois que c'est ça le plus important dans cette expression : le mot « vie ». Récemment, je suis sortie de mon appart' pour rejoindre mon véhicule, sauf que c'était à midi, alors il n'y avait pas un chat dehors. Tout était vide, silencieux. Je me sentais presque en apesanteur tellement je ressentais l'absence de... tout.

La moi d'il y a quelques années n'aurait voulu qu'une chose : que cet instant se reproduise. A cette époque, je n'aimais pas aller en ville, je n'aimais pas côtoyer les gens, je n'aimais pas le brouhaha.

Mais en réalité, j'ai assez mal vécu ce moment. Je me sentais décalée et le paysage était mort.

En parlant de paysage, ma (nouvelle) ville est magnifique. Sérieusement, je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais voilà où j'en suis. xD Ma fac est au bord d'un fleuve, alors quand j'y vais, je traverse un pont qui a une vue splendide (je viens de compter, j'ai pris 11 photos à cet endroit XD). Le pont en lui-même est vraiment beau, avec des drapeaux qui flottent au vent. Et quand je vois le soleil se lever et montrer ses reflets dorés sur l'eau... Je suis véritablement transportée. Les rues sont aussi très jolies, et il y a plein de magasins divers à proximité : bref, je suis très bien située, et je suis ravie.

Maintenant, je me rends compte que, même si je ne suis pas vraiment citadine et ne prétends pas l'être, ça ne me dérange peut-être pas tant que ça d'abandonner ma bonne vieille campagne.

 

Quand j'ai un shift mental (parce qu'en ce moment c'est surtout ça, à des intensités en général assez faibles), je suis d'autant plus curieuse. Je regarde partout, fais attention à tous les sons (même si je ne suis pas très forte pour ça), et j'adore le fait que mes sens soient utilisés ainsi. C'est plus stimulant, plus vivant.

Bon par contre, en amphi c'est pas toujours top parce que je psychote sur le risque de me faire griller ; mais je m'ajuste. Et encore une fois, ça ne me dérange même pas d'être entourée d'autant de monde. J'ai facilement sociabilisé avec certaines personnes (mon dieu, c'est peut-être quelque chose de simpliste pour certains, mais il y a trois-quatre ans, l'idée de parler à des gens m'était parfois insupportable).

 

Du coup, je pense que je peux dire avec certitude que ça se passe bien. Un nouveau chapitre de ma vie s'entame et le changement me fait du bien, même si j'en aimerais un peu plus (j'ai quelques idées, notamment des tatouages, dont un en rapport avec ma thérianthropie. Je le ferai donc en priorité, je croise les doigts pour que ça se fasse rapidement !)

 

Je souhaite à tout le monde de vivre à un lieu que vous pouvez appeler "chez moi". Parfois, ce n'est pas vraiment à l'endroit où vous pensiez, et ça peut être effrayant de déménager dans une ville qu'on ne connaît pas bien, mais une fois les environs découverts, vraiment, ça en vaut la chandelle.



05/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres