Ivy Pack

Ivy Pack

Petit pas vers le féliforme ?

Il y a ces membres fantômes, de temps à autre, qui n'ont rien à voir avec le coyote.

Il y a ces réflexes que j'ai eu du mal à réprimer, qui reviennent de temps en temps.

Maintenant que je suis en phase avec moi-même, je suis prête à m'ouvrir à autre chose qu'aux canidés, à laisser errer mon esprit ailleurs, chercher plus profondément et autre chose.

Quand j'étais dans ma phase "je suis un loup et rien d'autre", j'ai réprimé toutes les réactions félines que j'avais acquises en jouant avec mon chat et mon frère, pour ne garder que je pensais être vraiment naturel chez moi : les réactions canines. Certes elles me viennent toutes seules, mais ces derniers temps le féliforme revient de lui-même côtoyer le canidé.

Le coyote est toujours là, il est bien installé et ne partira pas, mais je commence à envisager la possibilité qu'il ne soit pas seul.

Après tout, il y a la queue du coyote, et puis parfois cette longue queue souple. Les griffes dures du coyote, parfois ces semi-rétractiles qui jaillissent. Le grognement au fond de la gorge, et parfois un feulement qui sort dans un souffle. Un corps fin et taillé pour la course, et parfois un corps souple, agile, qui se faufile et bondit, qui grimpe et nage.

Je suis prête à me replonger dans les recherches, les questions, les remises en question aussi.

Le coyote est là, bien installé, mais il ne suffit plus totalement. Je sens qu'il est temps d'ajouter une fourrure sur ma peau, de trouver le complément qui me manque.



28/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres