Ivy Pack

Ivy Pack

Un shift, qu'est-ce que c'est ?

Hey. :)

Récemment, je suis tombée sur un topic d'une thériane qui présentait la thérianthropie aux autres membres d'un forum. En soi, j'apprécie cette initiative de faire découvrir la thérianthropie, mais encore faut-il bien s'y prendre. Je n'ai eu aucun souci avec la définition donnée, elle était simple mais arrivait à représenter la chose dans sa globalité. En revanche, là où ça a coincé, c'est quand cette personne a abordé les shifts. Définition vague et exemples excessifs dotés de violence qui plus est, je me dois de remettre les choses en ordre, bien que je n'aie pas pu répondre directement sur le topic, n'étant pas inscrite sur forum et ne voulant pas l'être.

 

Tout d'abord, un shift, c'est quoi ?

Il s'agit d'un moment pendant lequel notre animalité se met en avant plus ou moins fortement, et ce de plusieurs manières différentes.

 

On appelle shift ["changement, transformation" en Anglais] toute variation de l’animalité chez un thérianthrope, comme par exemple se sentir plus intensément animal à un moment donné.

 

J'ai écrit que les thérians peuvent shifter de plusieurs façons. En effet, ils existe des catégories de shifts, que je vais lister ici :

  • "Shift mental" : changement de mentalité et/ou d'instincts, prenant ainsi le comportement de notre/nos thériotype(s). Il peut s'agir par exemple d'un simple couinement pour évoquer la surprise (très court donc) tout comme un shift bien plus long qui modifie notre état d'esprit pour plusieurs minutes (voire plus, je suppose).
  • "Shift fantôme" : généralement, on appelle ce type de shift "membre fantôme". Il s'agit de ressentir la présence d'un membre qui en réalité n'existe pas sur notre corps (ex : une queue) - et d'ailleurs c'est très perturbant quand on remarque que ce membre n'est pas physiquement présent. x) Comme n'importe quel shift, la durée est variable : on peut sentir un membre quelques secondes (ex : crocs si on est agacé), mais on peut également le sentir tout le temps, de manière constante donc.
  • "Shift onirique" : il consiste simplement à rêver de nous-même, mais sous la forme de notre thériotype. ^^ Nous pouvons assister à notre transformation tout comme nous pouvons être animal dès le début du rêve. /!\\ Ce n'est pas parce que vous vous voyez sous forme animale dans vos rêves que vous êtes systématiquement un thérian, le shift onirique peut être une conséquence de la thérianthropie, mais la thérianthropie n'est pas la conséquence d'un rêve sous forme animale.

 

Cependant, les shifts ne sont pas propres aux thérians (ainsi qu'otherkins). Effectivement, des personnes ne s'identifiant pas à un animal non-humain peuvent en faire l'expérience : c'est ce que l'on appelle les "Caméo-shift". Le plus souvent, il désigne des shifts mentaux, mais il englobe en vérité tous les shifts déjà présentés, à l'exception qu'il concerne un animal autre que notre thériotype (si l'on est thérian) et que n'importe qui peut le faire. Par exemple, j'ai une amie qui feule par moments, et pourtant elle ne se considère pas comme thériane. ^^

 

Tout ça pour venir à une conclusion : non, un shift n'est pas obligatoirement violent ! Il peut l'être, mais cela reste rare, par exemple on mord/griffe au lieu de baffer/donner des coups de poing. Cependant, on ne peut pas définir quelque chose par un extrême, car la définition en serait erronée. Nous l'avons vu, un shift peut se résumer à ressentir un membre fantôme ; est-ce dangereux ? Non. Changer de façon de penser (les mots disparaissent, laissant à la place des sensations/images/sons/odeurs) et de percevoir le monde, est-ce dangereux ? Non plus. Et si quelqu'un m'intimide, que je détourne le regard et que je me vois (dans ma tête) comme une louve rouge, les yeux fuyants et les oreilles tournées vers l'arrière, je peux mettre quelqu'un en danger ? Je ne pense pas. ^^

Ne soyons donc pas radicaux, le sujet de la thérianthropie peut être très vite "sali" par un manque de précision de la part de quelqu'un et un manque de recherche de la part de ceux qui ont lu des informations trop vagues. Le principe de la thérianthropie est d'allier humanité et animalité, en aucun cas cela implique que nous soyons des "bêtes".

 

 

Pour écrire cet article, je me suis basée sur mes connaissances ainsi que sur le site d'Akhila ( http://akhila.feralscribes.org/francais/), qui est de loin l'un des sites les plus complets et fiables pour se documenter sur l'animalité des thérians. ^^



15/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres